Fonds Joseph Dupraz

Identification

Cote  2 MA
Intitulé Fonds Joseph Dupraz
Dates extrêmes 1903-2019
Niveau de description  Fonds
Volume 0,80 ml, archives papier et électroniques

Contexte

Nom du producteur Joseph Dupraz
Historique de la conservation

Le fonds est constitué des documents issus principalement des activités de Joseph Dupraz. Ils ont été conservés par sa veuve après son décès en 1969. Après la disparition de Clémentine Dupraz en 1992, ses deux filles, Michelle et Mireille, ont récupéré divers documents. Mireille détenait notamment le journal intime de Joseph, ainsi que la correspondance échangée entre ses parents. Suite au décès de sa sœur Michelle en 2019, elle récupère des photos appartenant à Joseph Dupraz et des objets, comme les médailles.

Consciente de la valeur de ces archives, elle fait don, en 2013, au Musée de la Résistance de l’Isère de documents relatifs à la Libération de la commune de Corbelin. En 2020, elle donne à l’Association pour l’Autobiographie le journal intime et la correspondance. Elle choisit de confier le reste du fonds à l’association Micro-Archives dédiée à la collecte d’archives d’anonymes. À la demande de Micro-Archives, elle lui prête temporairement le journal intime et la correspondance afin que l’association puisse en faire des reproductions et les insérer au fonds.

Modalités d’entrée Don par Mireille Dupraz en 2019

Contenu

Biographie

Fils de Joseph Dupraz (1879-1912) et de Louise Lafontaine (1879-1961), tous deux tailleur et couturière, Joseph Dupraz est né le 31 juillet 1904 à Corbelin en Isère. Après l’obtention du certificat d’études, il entreprend un apprentissage de gareur en soierie. Son père étant décédé précocement, Joseph doit travailler dès l’âge de douze ans dans les entreprises locales dédiées à la soierie. Entre 1924 et 1926, il fait son service militaire en Allemagne au sein de la fanfare du Bataillon des Chasseurs alpins. De retour à Corbelin, il reprend son poste de gareur. Il travaille toute sa carrière à l’usine Donat de Corbelin où il œuvre également au sein du comité d’entreprise. Membre du syndicat des ouvriers du textile, son engagement syndical est actif. Il se marie en 1934 avec Clémentine Mermet-Bouvier, également originaire de Corbelin. De leur union naissent Michelle en 1935 et Mireille en 1942. En 1939, Joseph est rappelé sous les drapeaux comme auxiliaire. Fait prisonnier par les Allemands en juin 1940, il est libéré le 31 juillet. De retour à Corbelin, il contribue au soutien des prisonniers à travers ses différentes associations (fanfare, boule lyonnaise). Il est membre clandestin du Parti Communiste en 1943-1944. Il est membre du comité local de libération, en qualité de représentant de la C.G.T. En 1945, chef de la liste d’union républicaine (soutien du Conseil national de la Résistance), il est élu maire de Corbelin. Il occupera cette fonction jusqu’à son décès en 1969.

Intérêt du fonds

Ce fonds porte sur l’existence de Simon Parisot depuis son enfance jusqu’à la fin de sa vie. Sa carrière professionnelle, ses relations familiales et amicales apparaissent. Cela permet d’appréhender le parcours d’un chef de gare de la SNCF encore fortement imprégné de ses racines paysannes. Construction d’une maison moderne, vacances familiales, tout cela révèle l’insertion de Simon Parisot et de sa famille au sein de la nouvelle classe moyenne française dans le cadre de l’expansion économique des Trente Glorieuses. Lui et sa famille vivent à Landaville, petit village à mi-chemin entre Neufchâteau et Contrexéville. Dans ses archives, notamment à travers les articles de presse, apparaît la vie d’un petit village de la plaine vosgienne marquée par un démarrage de la désertification rurale à partir des années 80. Le fonds permet également d’appréhender la sociabilité familiale et les traditions liées aux événements familiaux (baptêmes, communions et mariages notamment) des années 1940 aux années 2000, à travers la conservation d’un grand nombre de photographies, de menus et de faire-parts.

Évaluation, tris et éliminations Les éliminations ont porté sur des documents illisibles.
Accroissements Pas d’accroissement envisagé.
Existence et lieu de conservation de copies
  • Musée de la Résistance de l’Isère : fonds Joseph Dupraz (don en 2013 des documents relatifs au Comité de Libération de Corbelin : déclaration du Comité de Libération, correspondance).
  • Association pour l’autobiographie : journal intime de Joseph Dupraz, correspondance avec son épouse Clémentine.

Contrôle de la description

Règles ou conventions Cette description a été rédigée selon les recommandations des normes ISAD/G et ISAAR.
Date(s) de la description Janvier 2020
Conditions de communication Le fonds contient des données sur la vie privée du producteur et de sa famille. La communication des documents se fera sur autorisation de Micro-Archives en fonction des demandes.
Lieu de conservation    Micro-Archives
Crédits   Fiche créée par Micro-Archives. Réutilisation commerciale interdite.

Télécharger l’inventaire du fonds 2MA